"Les âmes grises"

Publié le par cine.gi


très beaux portraits de personnages, de classe sociale différente, d’un village balayé par la première guerre mondiale, au travers d’une enquête sur un meurtre...

ce film aborde les notions de souffrances et de culpabilités face aux différents actes des personnages, complétement boulversées par la guerre.
à travers l’assassinat d’une fillette où le procureur d’un village est soupçonné, yves angelo et philippe claudel (l’auteur du livre dont est tiré le scénario de ce film - à noter que ce scénario a été écrit alors même que le livre n’était pas encore paru en librairie), brossent des personnages (institutrice, commissaire, maire, procureur, juge) et situations truculentes, de cette petite société locale avec en parallèle les “gens du peuple” (la gouvernante du procureur, le restaurateur (incarné par serge riaboukine), les deux soldats soupçonnés, etc...
quel bonheur ce film avec entr’autre comme scènes époustouflantes, la scène de plaidoirie de jean-pierre marielle, l’instituteur qui perd les pédales devant ses élèves (qui va amener la nouvelle institutrice jouée par marina hands), le procureur apportant une lettre dans la chambre de l’institutrice, l’interrogatoire par le juge (joué majestueusement par jacques villeret) de deux soldats chez le maire en présence d’un colonel énigmatique, la scène du juge chez le procureur, etc...
ce film sort le 28 septembre et je vous le recommande vivement...

Publié dans AVIS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article