Odete

Publié le par cine.gi

AVANT-PREMIÈRE


en salle à partir du mercredi 11 janvier 2006


Flore Tournois (responsable des relations presse aux cinémas star) avec Joao Pedro Rodrigues
au cinéma star à l'avant-première "Odete"

troublant transfert de personnalité...

pedro et rui fêtent leur première année d’histoire d’amour. pedro va tragiquement succombé dans les bras de rui, suite à un accident de voiture. de son coté, odete, qui habite dans l’immeuble de la mère de pedro, en désir obsessionnel d’enfant, fiche dehors son compagnon alberto, qui n’est pas prêt à assumer un rôle de père.


Joao Pedro Rodrigues et Frank Beauvais au cinéma star à l'avant-première "Odete"

ces deux êtres, rui inconsolable de la perte de son compagnon, brûlant la vie par tous les bouts et odete cassée par la lacheté de son compagnon, vont être amener à se retrouver...
joao pedro rodrigues a tissé à merveille un canevas autour du personnage d’odete, passant d’une jeune fille équilibrée, travaillant dans un hypermarché, ayant un compagnon, au un grain de sable - le désir de maternité - qui va la faire basculer dans une folie obsessionnelle, de la grossesse somatisée, à l’acceptation par la mère de pedro, qu’elle est enceinte de son fils, au retour d’alberto, qui s’enfuira de nouveau face cette fois ci à la santé fragile qu’il perçoit d’odete, jusqu’à sa métamorphose en pedro pour conquérir et redonner le goût de vivre à rui...


Joao Pedro Rodrigues

c’est un très joli film troublant et remarquable dans sa construction où le cimetière tient un rôle important sans oublier la musique de frank beauvais, à voir pour découvrir un jeune réalisateur plein de talents...


Joao Pedro Rodrigues et Frank Beauvais

photos 67-ciné.gi © 2005, tous droits réservés
remerciements à l'équipe du

Publié dans AVIS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article