La vie est à nous

Publié le par cine.gi

AVANT-PREMIÈRE


en salle à partir du mercredi 7 décembre


Gérard Krawczyk et Sylvie Testud au cinéma ugc ciné cité à l'avant-première "La vie est à nous"

changement de registre enfin...

gérard krawczyk sort des sentiers battus des films d’action et de capes et d’épées pour se plonger dans une comédie douce, tendre et pleine de de générosités, en adaptant le roman de Jean-Marie Gourio “L’eau des fleurs” (connu en particulier pour ses excellentes “Brèves de comptoir”). Il évoque la vie des habitués d’un café restaurant d’un petit village “L’étape” tenu par blanche et sa fille louise hyper active (à l’image d’une calimerette ? ;-) ) qui à travers son franc parler corrosif (un chat est un chat ;-) ), remonte le moral, de toute une petite troupe de villageois et recueille des enfants brisés pour leur donner une nouvelle chance de départ dans la vie à l’image de la puce (interprété par michel muller). La vie mouvementé du village est corsé par la proximité d’un autre bar restaurant “le virage” tenu par lucie et ses filles, rivalité de tout temps qui va s’envenimé à l’occasion d’une grève des chauffeurs de poids-lourds mené par un leader pierre (rôle tenu par éric cantona)...


Sylvie Testud

humour (dès la première scène au cimetière), tendresse et générosité des personnages de blanche et louise. très belle interprétation de sylvie testud dans le rôle de louise où son débit verbal est époustouflant, l’empêchant de s’apesantir sur sa propre vie de femme, pour reporter toute sa générosité (mère couveuse de tous les clients du troquet, mais aussi de sa propre mère). elle est aussi très émouvante dans toutes les scènes avec le petit garçon julien (joué par danny martinez).
josiane balasko incarne à merveille ce rôle d’ancienne patronne de bistrot qui a passé la main à sa fille, décalé suite au décès de son mari (toujours pendu à son téléphone portable ;-) ) limite un peu hagarde, mais qui reprend pied à la réalité en redevenant maternelle que ce soit avec julien ou les clients ou petite-fille avec louise, dans cette relation mère-fille très forte...
ce film très attachant par les valeurs de générosité qu’il prône, en plus de l’humour...
au fait, au générique de fin, ne partez pas tout de suite, vous aurez le droit à un making-of du film (sucré à l’avant-première :-( )

photos 67-ciné.gi © 2005, tous droits réservés
remerciements à l'équipe du


Publié dans AVIS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article